Contacts:
Suivez-nous sur:

                    

ISOTEX PASSE AVEC SUCCÈS L’ESSAI DE COMPORTEMENT AU FEU DE FAÇADE

Après le tragique incendie de Londres en 2017 (voir photo), les pays membres de l’Union européenne légifèrent pour réglementer le comportement au feu des façades.

 

Des pays tels que la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Hongrie et la Suède font partie des pays qui, dès début 2020, ont mis en place des réglementations sur le comportement au feu des façades. Les autres pays devront bientôt adopter, eux aussi, une réglementation. En France, depuis le 1er janvier 2020, si l’essai (appelé Lepir 2) a échoué, il est interdit de construire des bâtiments de plus de 3 étages hors sol. ISOTEX Srl, qui exporte dans plus de 13 pays, a immédiatement adopté cette importante législation, testant un mur de façade construit avec ses propres blocs chez Efectis, un laboratoire français renommé et agréé pour ce type d’essai.

COMMENT SE DÉROULE L’ESSAI DE COMPORTEMENT AU FEU DE FAÇADE (LEPIR2) ?

Au sein du laboratoire Efectis situé en France, un mur à grande échelle de 5,5 m x 7 m (longueur x hauteur) a été construit pour simuler un bâtiment de 3 étages hors sol avec un mur de façade en Isotex. Comme on peut le voir sur les images et le schéma, la façade en Isotex a 2 ouvertures au rez-de-chaussée et au premier étage et a une retombée sans ouvertures au sommet.

Le mur de 44 cm d’épaisseur a été construit avec des blocs de coffrage Isotex® en bois béton avec 23 cm d’isolant EPS et du graphite Basf-Neopor® à l’intérieur. Il a été coulé, renforcé et plâtré. À l’intérieur du seul local situé au rez-de-chaussée, 600 kg de palettes en bois de pin ont été placées avant d’être incendiées pour déclencher le feu. L’essai a duré environ 60 minutes.

Au cours de l’essai, les tendances des variations de température ont été enregistrées grâce à des détecteurs de température :

  • À l’intérieur du rez-de-chaussée et du premier étage
  • À l’extérieur du bâtiment à tous les niveaux et sur toute la hauteur

L’essai a pour objectif de montrer l’absence (ou autant que possible) de limiter la propagation du feu sur la façade, en vérifiant que le mur du 2è étage – retombée – ne subit pas de dégradation, décollement de matériau, etc…

RÉSULTATS DE L’ESSAI :

Les résultats obtenus à partir de l’essai sont excellents, tant en ce qui concerne le comportement au feu que l’absence d’émission de gaz toxiques nocifs pour la santé humaine (voir certifications). Pendant la période d’essai de 60 minutes d’exposition au feu, les détecteurs de température du rez-de-chaussée ont enregistré un pic interne de plus de 800°C alors qu’au 1er étage de seulement 35°C. Cet essai confirme les résultats obtenus avec les tests de résistance au feu réalisés sur murs et sols ISOTEX® (sans enduit). Après 3 à 4 heures d’exposition au feu, le côté de la flamme atteint une température de plus de 1 100°C tandis que les côtés opposés atteignent une température de 30 à 35°C seulement.

Comme déjà dit, tous les pays membres de la Communauté européenne devront adopter d’ici peu, ce comportement au feu sur la façade. Il sera donc nécessaire de revoir la façon de construire et d’isoler les murs extérieurs des bâtiments.

En Italie, dans l’attente de cette norme européenne, il existe, sous la forme d’un guide technique, des recommandations sur la manière de traiter la question du comportement au feu de façade. En particulier, sur la façon de résoudre les situations en correspondance avec chaque étage et chaque mur transversal, qui doivent avoir une classe de résistance au feu E60-ef (« ef » signifie « feu extérieur ») ou → i (feu de l’intérieur à l’extérieur). Une attention particulière est également portée à l’utilisation des enduits thermiques, en fonction du type d’isolant utilisé et de leur fixation.

CONCLUSIONS DE L’ESSAI : ISOTEX, UNE GARANTIE DE SÉCURITÉ DANS LE TEMPS !

Quant aux bâtiments construits avec le système constructif ISOTEX®, en plus d’être des bâtiments antisismiques, classe énergétique A4, excellente inertie thermique, 1ère classe du point de vue acoustique, respect de la construction verte et de la durabilité environnementale, ils seront parfaitement conformes au comportement au feu de façade.

En conclusion, ceux qui utilisent le système constructif en bois béton ISOTEX® seront parfaitement en règle dès que la nouvelle législation sur le comportement au feu de façade sera approuvée et ceux qui achèteront ces édifices auront réalisé un excellent investissement dans le temps, en termes de sécurité et confort de vie.

REMPLISSEZ LE FORMULAIRE CI-DESSOUS POUR DEMANDE PLUS D’INFORMATIONS À NOS TECHNICIENS ET OBTENIR LE RAPPORT COMPLET DU LABORATOIRE EFECTIS